Forum de numismatique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  La revue OMNILa revue OMNI  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Drachme Alexandre III Macédoine Lysimachos - Atelier Kolophon - Curiosité irrévérencieuse ?
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeMar 28 Mai 2024 - 12:30 par minotaure

» Jeton ou autre à déterminer
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeMar 28 Mai 2024 - 11:59 par JEAN-LOUIS

» Jeu n°2
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeLun 27 Mai 2024 - 18:54 par minotaure

» Jeu n°1
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeLun 27 Mai 2024 - 16:29 par minotaure

» Romain - monnaies Béarn/Navarre
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeLun 27 Mai 2024 - 15:30 par Rombearn

» Sceau de plomb à identifier - j'espère qu'il n'est pas byzantin
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeVen 24 Mai 2024 - 23:29 par minotaure

» 8 reals de Potosi Carlos 3 : fausse d' époque, fausse moderne ou authentique..?
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeVen 24 Mai 2024 - 23:05 par davcam

» Tetradrachme D'Alexandre III le Grand : précisions sur l'atelier monétaire ?
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeJeu 23 Mai 2024 - 15:32 par minotaure

» Sceau byzantin n°1 à identifier
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeMer 22 Mai 2024 - 14:58 par minotaure

Partenaires OMNI
Demandez les revues OMNI à editionOMNI@gmail.com






Demandez ce livre à editionOMNI@gmail.com













La
valeur des monnaies francaises












Sujets similaires
-30%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone 6,67” XIAOMI – Poco X6 Pro 5G – 256Go (Noir)
229.99 € 329.99 €
Voir le deal

 

 Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques...

Aller en bas 
AuteurMessage
minotaure




Nombre de messages : 3162
Age : 77
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/09/2020

Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Empty
MessageSujet: Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques...   Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeMar 14 Mai 2024 - 12:08

Un extrait ci-après d'un ouvrage qui remet en place les idées fausses - trop souvent colportées sans vérification sérieuse - à propos des activités de labour (couche de la terre arable) et/ou des activités de détection de métaux qui viendraient perturber les couches archéologiques.


https://www.academia.edu/37679028/The_Journal_of_Archaeological_Numismatics_8_2018_full_volume



Voir le 1er article de JM Doyen, et ci-après un extrait de sa conclusion :


"Dans ce cadre, un usage réfléchi et soigneusement planifié du détecteur de métaux devient
« un outil » irremplaçable. Il faut cependant se garder de considérer que la prospection
remplace la fouille : ce sont deux activités complémentaires, qui fournissent des informations
fondamentalement différentes. Ainsi, je montrerai plus loin que le monnayage émis entre
14 et 192 apr. J.-C. recueilli à Fontaine-Valmont représente 80 % des récoltes effectuées lors
des fouilles alors qu’il atteint à peine 18,5 % des centaines de monnaies récoltées dans la  
couche de labour.


Cette différence doit nous interpeller, car elle témoigne sans doute de contextes totalement différents mis en évidence au même endroit  par des techniques de recherche distinctes. 


Apparemment, le numéraire des Julio-Claudiens, des Flaviens et des Antonins est resté scellé dans le sol : 
c’est celui qui fut mis au jour lors des fouilles menées pendant presque trois décennies, de 1955 à 1983. 


En revanche, l’importante occupation celtique, pourtant plus ancienne de deux siècles et qui devrait
se trouver sous les niveaux du Haut-Empire, tout comme la phase tardo-romaine, ne sont
repérables que dans la couche de labour. Cela corrobore notre impression que les niveaux
archéologiques et la couche arable n’entretiennent guère de rapports entre eux, et que les
monnaies que l’on récolte dans la seconde n’ont pas été systématiquement arrachées par les
labours aux niveaux « en place ». Cette différence structurelle indique également que l’usage
des détecteurs de métaux au cours des quarante années de leur utilisation sur le site, n’ont
pas, ou très peu, atteint les couches archéologiques. De même, les labours ne semblent pas
avoir homogénéisé les deux groupes de monnaies.

Dès lors, les prospections effectuées à l’aide du détecteur de métaux, lorsqu’elles font appel
à la géolocalisation, racontent une autre histoire, une « histoire longue » sans doute formée
d’une succession de micro-événements que jamais l’archéologie dite classique, limitée aux
occupations à la fois structurées et fossilisées dans le sol, ne pourra mettre en évidence."


JM Doyen
Revenir en haut Aller en bas
minotaure




Nombre de messages : 3162
Age : 77
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 09/09/2020

Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Empty
MessageSujet: Re: Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques...   Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques... Icon_minitimeMar 14 Mai 2024 - 22:03

Autre extrait d'article à partir de la page 177 :

Metal detecting is very popular in Denmark. Since the 1970s, when the metal detector was introduced as a tool for archaeologists and private individuals to find metal artefacts from the past, Danish archaeologists have enjoyed a close and successful collaborative relationship with metal detectorists. The coins and significant artefacts are state property and enter the National Museum according to the Danefæ (treasure) provisions in the Museum Law; the finder receives a reward. For many enthusiasts it is a leisure activity, but it has also become an important component of the official national archaeology. Every year, thousands of finds are reported and recorded. This explosion in the number of finds has revolutionized our knowledge of many aspects of material culture, crafts, trade relations, degree of monetization and settlement structure.

La détection de métaux est très populaire au Danemark. Depuis les années 1970, lorsque le détecteur de métaux a été introduit en tant qu'outil permettant aux archéologues et aux particuliers de trouver des objets métalliques du passé, les archéologues danois ont entretenu une relation de collaboration étroite et fructueuse avec les détectoristes. Les pièces de monnaie et les objets significatifs sont la propriété de l'État et entrent au musée national conformément aux dispositions relatives au Danefæ (trésor) de la loi sur les musées ; le trouveur reçoit une récompense. Pour de nombreux passionnés, il s'agit d'une activité de loisir, mais elle est également devenue une composante importante de l'archéologie nationale officielle. Chaque année, des milliers de découvertes sont signalées et enregistrées. Cette explosion du nombre de découvertes a révolutionné notre connaissance de nombreux aspects de la culture matérielle, de l'artisanat, des relations commerciales, du degré de monétisation et de la structure de l'habitat.

The vast majority of detector finds come from fields which have been ploughed. The artefacts
are in the top soil that has been turned over and over again by the plough. Consequently
— and contrary to the concerns expressed by many foreign colleagues — the metal detectorists
do not destroy the information that may have been concealed in the original archaeological
context because this has already been definitively ruined by the plough. Indeed, quite the
opposite is true, and the detectorists save the artefacts from the slow decay occurring in the
soil due to agricultural machinery and fertilizers.

La grande majorité des trouvailles faites par des détectoristes proviennent de champs qui ont été labourés. Les artefacts se trouvent dans la couche supérieure du sol qui a été retournée à plusieurs reprises par la charrue. Par conséquent, et contrairement aux inquiétudes exprimées par de nombreux collègues étrangers, les détectoristes ne détruisent pas les informations qui auraient pu être dissimulées dans le contexte archéologique d'origine, car celui-ci a déjà été définitivement détruit par la charrue. Au contraire, les détectoristes sauvent les artefacts de la lente décomposition du sol due aux machines agricoles et aux engrais.

Jens Christian Moesgaard
Musée National du Danemark, Frederiksholms Kanal 12, DK-1220 Copenhague, Danemark.
Contact: Jens.christian.moesgaard@natmus.dk
Revenir en haut Aller en bas
 
Les labours et autres activités ne perturbent pas forcément les couches archéologiques...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CMR N° 2 autres ateliers comtois du Xème au XVème siècle
» Partage de lecture pour amateurs de monnaies "modernes et autres"…
» A Sergio, Bradj, Manu et les autres amateurs de légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique - Objets et Monnaies Non Identifiés :: GENERAL :: LIVRES et PAGES WEB-
Sauter vers: