Forum de numismatique
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  La revue OMNILa revue OMNI  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Mérovingienne à identifier
Aujourd'hui à 16:49 par ladg84

» déménagement.
Aujourd'hui à 12:55 par dominique56

» Mohar népalais ... Quelle date ?
Hier à 22:00 par GOLEM

» Présentation Junioricus ...
Sam 27 Mai 2017 - 20:46 par junioricus

» Présentation Reveillematin
Sam 27 Mai 2017 - 16:47 par lolorose34

» ISLAMIQUE LE RETOUR :-)
Sam 27 Mai 2017 - 15:46 par dominique56

» Bronze colonial syrien pour Commode (181-192), ville Hiérapolis
Sam 27 Mai 2017 - 12:42 par dominique56

» lions :-) ?
Sam 27 Mai 2017 - 12:39 par dominique56

» à identifier,
Ven 26 Mai 2017 - 22:21 par buse

Partenaires OMNI
Enchères de Pièces de monnaie 160x600
Demandez les revues OMNI à editionOMNI@gmail.com






Demandez ce livre à editionOMNI@gmail.com













La
valeur des monnaies francaises












Sujets similaires

Partagez | 
 

 jeton politique Anglais 1794

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kiki 66

avatar

Nombre de messages : 303
Localisation : 66
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: jeton politique Anglais 1794   Mar 11 Nov 2008 - 12:55

½ Penny Token

Le token (jeton) utilisé comme monnaie de nécessité en Angleterre. La fin du XVIIIème siècle vit une grave crise financière qui provoqua la disparition du petit numéraire dans une période d’industrialisation forcenée et déclencha chez les entrepreneurs privés une vague de fabrication de monnaies de nécessité. Ces tokens n’ont aucun aspect de prestige comme en France et sont strictement utilitaires. Ces jetons représente des scènes relatives aux usines à l' industrie à la politique aux colonies etc.....

Cette pièce fut frappée en Angleterre, en 1794, pour représenter l'idée qu'on se faisait dans ce pays de l'état de la France à cette époque. On voit que cette espèce d'énigme numismatique signifie: le feu aux quatre coins, la France divisée, le trône renversé, la gloire effacée, l'honneur foulé aux pieds, la religion détruite, des poignards, et du sang.

A MAP OF FRANCE 1794. (Carte de la France. 1794). Un liseré carré formé par des petits poignards l'un à la suite de l'autre. A chacun des quatre angles intérieurs est le mot: FIRE (Feu), et dessous un petit poignard. Dans le milieu du carré est un pied humain. On lit autour de ce pied les inscriptions suivantes: au-dessus: FRA-NCE throne (sic). (France - trône); à droite: GLORY (Gloire); ce mot est couvert de tailles transversales; dessous le pied: HONOR (Honneur); à gauche: RE\LI/GI\ON (sic) (Religion). On voit, en outre, dans le carré un méandre irrégulier formé de petits points (gouttes de sang).

Le soleil, dont les rayons forment six pointes, et couvrent tout le champ. Sur ces rayons, dans le champ, on lit: MAY GREAT BRITAIN EVER REMAIN THE REVERSE (Puisse la Grande-Bretagne toujours demeurer le contraire).
Sur la tranche: PAYABLE IN LONDON BRISTOL LANCASTER (Payable à Londres, Bristol, Lancastre) [28m].



jeton politique
Les anglais n'étaient pas tous hostile à la révolution
La Révolution française entraine en Angleterre l’ouverture de clubs idéologiques.
1792 : Angleterre
Création de la « London Corresponding Society », la première organisation politique des classes pauvres. A la fin de l’année, elle comptera 3 000 membres.

En Janvier 1792 un groupe de quatre hommes, dont Thomas Hardy, un cordonnier de Londres, ont commencé à se réunir pour discuter de la possibilité de former un groupe d'hommes qui travaillent dans le but de faire campagne pour le vote. Le 25 Janvier 1792 ils ont tenu une séance publique sur la réforme parlementaire. Seulement huit personnes ont participé mais les hommes ont décidé de former un groupe appelé la « London Corresponding Society »,. Premiers membres Thelwall John, John Horne Tooke, Joseph Gerrald, Olaudah Equiano and Maurice Margarot . et Maurice Margarot.
Ainsi que la campagne pour le vote, la stratégie a été de créer des liens avec d'autres groupes de la réforme en Grande-Bretagne. Thomas Hardy a été nommé trésorier et secrétaire de l'organisme. La société a adopté une série de résolutions, et après avoir été imprimés sur des prospectus, elles ont été distribuées au public. Ces résolutions ont également inclus des déclarations d'attaquer la politique étrangère du gouvernement. Une pétition a été lancée, 1793, 6000 membres du public l’ont signé pour appuyé les résolutions de « London Corresponding Society »,.

À la fin de 1793 Thomas Muir et les partisans de la réforme parlementaire en Écosse ont commencé à organisera une convention à Edimbourg. La Société a envoyé deux délégués Gerrald Joseph et Maurice Maragot, mais les hommes et les autres dirigeants de la convention ont été arrêtés et jugés pour sédition.. Plusieurs des hommes, y compris Gerrald et Maragot, ont été condamnés à quatorze ans de Déportation en Nouvelle-Galles du Sud.

Lorsque les autorités entendu ce qui se passait, Hardy et les deux autres hommes ont été arrêtés et sont emprisonnés à la Tour de Londres et inculpé de haute trahison. L'ouverture du procès a débuté à l'Old Bailey le 28 Octobre, 1794. Le ministère public, dirigé par Lord Eldon, a fait valoir que les dirigeants de la société correspondant à Londres ont été reconnus coupables de trahison comme ils ont organisé des réunions où les gens ont été encouragés à désobéir au Roi et au Parlement. Toutefois, la poursuite n'a pas été en mesure de fournir tout élément de preuve que Hardy et ses co-accusés avaient prôné la désobéissance, et le jury a rendu le verdict «non coupable».

Le gouvernement a continué à persécuter les partisans de la réforme parlementaire. Habeas corpus a été suspendu en 1794, permettant au gouvernement de détenir des prisonniers sans procès. La loi sur les réunions séditieuses fait que l'organisation de la réforme parlementaire rencontre extrême difficiles. . Enfin, en 1799, le gouvernement a persuadé le Parlement d'adopter une loi sur les sociétés. Il est maintenant illégal à la London Corresponding Society de se rencontrer et mis fin à la société.
Image

Avers -- Buste de T. Hardy, en face de gauche
légende -- TRIED FOR HIGH TREASON Jugé pour haute trahison
Exergue -- T. HARDY 1794

Revers - ACQUITTED BY HIS JURY COUNSEL HON. Acquitté par un jury son avocat HON. T. ERSKINE V. GIBBS ESQ R T. Erskine c. Gibbs esq
Très content
http://www.spartacus.schoolnet.co.uk/PRcorresponding.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://un-centime-dupre.monsite-orange.fr/
vip
Admin
avatar

Nombre de messages : 1662
Age : 47
Localisation : Hérault
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: jeton politique Anglais 1794   Lun 17 Nov 2008 - 20:28

Bonjour,
super cet article KIKI66, bravo et merci cheers cheers cheers cheers

_________________
http://numismate.forumactif.com/forum.htm
"... Soyez réaliste, demandez l'impossible..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numismate.forumactif.com/forum.htm
 
jeton politique Anglais 1794
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeton politique Anglais 1794
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)
» traduction anglais pour cuttlebug
» Bouton anglais - 13ème Unité - Infanterie légère
» Les mélanges "Anglais"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Numismatique - Objets et Monnaies Non Identifiés :: IDENTIFICATION des MONNAIES :: AUTRES (dont étrangères)-
Sauter vers: